J’aime les histoires, vous le savez. Particulièrement m’en faire raconter. Les personnes, les familles, les villages ont des trésors passionnants et inépuisables à révéler. Notre ami Jean-Claude Fortier et ses complices nous en décrivent depuis longtemps, en ces pages et ailleurs. De plus, j’affectionne spécialement l’histoire des objets. Tout ce qui nous entoure, une carte postale, un vieux meuble, un vêtement, un livre, une toile, a bien autre chose à révéler que ce qu’il est en surface.

Mon amie Lise, dont le cœur est aussi grand que tendre, a eu ce beau geste qui lui ressemble : elle a attendu le moment propice, c’est-à-dire le jour où la récompense serait la plus significative, où le cadeau serait le plus immense, où son cœur fondrait comme un petit popsicle au soleil pour mieux nourrir son âme sensible. Alors, Histoire d’eau est apparu dans sa vie.

Histoire d’eau, huile sur toile de Martine Cloutier, artiste de Thetford Mines. Photo par Lise Morency

Acquérir une œuvre d’art est non seulement un geste important, mais une responsabilité. Son histoire, comme toute chose, possède un passé et un présent, mais aussi un avenir. Et c’est dans cet avenir que l’artiste partage sa création et lui donne un sens. Si je pense aux tableaux et collages que j’ai chez moi, je peux dire qu’ils sont une présence, bien sûr, révélatrice et questionnante. Tous ne m’atteignent pas en même temps et de la même manière, mais tous ont une influence, une aura qui de près ou de loin me révèle quotidiennement à moi-même et au monde.

Histoire d’eau est une œuvre de Martine Cloutier, une artiste de Thetford Mines, et maintenant aussi celle de mon amie qui la fait vivre en son lieu dedans/dehors. Deux femmes de nature, deux femmes de partage. De mouvements et de formes complexes, tumultueuses, c’est certain-c’est la vie, avec une lumière pour aller là où on trouve ce qu’on cherche…

Dyane Raymond
Latest posts by Dyane Raymond (see all)