En mémoire d'Elle
Érigée à Gaspé, cette sculpture de béton fini bronze mesurant 5 mètres rend hommage aux femmes de toutes origines qui ont construit le Québec. Elle est l’œuvre de l’artiste Renée Mao Clavet. http://enmemoiredelle.com/accueil.html Crédit photo: Charlie McKenzie

Par Dyane Raymond et Charlie McKenzie

Jeune femme dans la vingtaine, j’ai été une fervente féministe. Et je le suis restée, vous vous en doutez. À l’époque, il s’agissait d’abord pour la rebelle que j’étais de prises de conscience, de luttes, de revendications, d’actions. Beaucoup de choses ont évolué ; aujourd’hui, les adolescentes et les jeunes femmes sont entrées dans le troisième millénaire avec d’importants acquis que nous n’avions pas à leur âge et que nos mères possédaient encore moins au temps de ma jeunesse.

Maintenant, à l’aube de mon « troisième âge », c’est à l’injustice que je pense. L’injustice de toutes les inégalités et de toutes les pauvretés intellectuelles et matérielles qui sévissent en ce bas monde. Vous qui me lisez depuis un certain temps, vous avez compris que je suis une idéaliste. Non pas que je rêve d’un monde parfait et sans accroc — je ne suis pas pour autant utopiste. Mais maudit que j’ai du mal à avaler la bêtise, l’égocentrisme, et tous les mécréants du pouvoir et de la finance qui se prennent pour Dieu. L’injustice existe. La nature est cruelle et guerrière, et l’humain l’est tout autant. Quel est donc cet élan délétère qui nous pousse à tout détruire autour de nous ?

Ouais, je vous entends soupirer : « Pas très printanière la chronique de la madame ! ». Vous avez raison. À bas les bancs de neige qui n’en finissent pas de ne pas fondre et offrons notre cœur tendre au soleil généreux qui fait de son mieux. Et pour rester dans l’esprit des femmes valeureuses, honorons toutes celles qui se dévouent encore aujourd’hui à la cause du mieux vivre collectif : entres autres, les infirmières, les préposées, les enseignantes, les mamans aux mille chapeaux, les proches aidantes, les bénévoles de tout acabit qui travaillent fort sans compter… Il y a des hommes tout aussi généreux parmi elles. Toutefois, il existe encore de trop grandes inégalités. Partout. C’est un fait.

Dyane Raymond
Latest posts by Dyane Raymond (see all)