C’est le regard porté sur les êtres et les choses qui en déterminent la poésie. Cette gélinotte unique n’a d’abord été vue que par un seul homme, qui l’a transformée en poésie, et nous l’offre. Regarder mon chéri par la fenêtre passer le souffleur sur son tracteur : ça s’imprime sur ma rétine et devient le filtre des moments éloignés où il disparait de ma vue. La belle Lou à l’accordéon hier soir avec sa voix d’aristocrate western : son chant d’une rare élégance est une poésie. J’en parle souvent, ce n’est pas la première fois, et je le répéterai encore parce qu’il n’y en aura jamais assez, jamais trop. Entendu dans l’auto l’autre jour à la radio, une vieille chanson écrite et chantée par Raymond Lévesque, « Quand les hommes vivront d’amour »… il n’y aura plus de misère… ce sera la paix sur la terre. Ça ressemble à une prière, c’est sans nul doute une utopie. Car pour envoyer une Tesla sur Mars, et installer de grotesques clowns dans une Maison blanche, il faut la guerre, il faut l’armement, l’argent de l’armement, il faut des cartels qui enlèvent le pain de la bouche des enfants. C’est sûr que ce n’est pas ainsi que l’amour et l’intelligence triompheront de la misère.

Mais.

La poésie.

Elle est notre imagination qui cherche à comprendre. Elle est notre cœur imparfait mais pur. Elle est notre parole qui s’efforce d’être vraie. Notre âme fragile et sensible – ce qui est une qualité, pas un défaut. Elle est cette attention que nous portons à notre corps, à notre santé, à notre environnement, à la Beauté.

Photo par Charlie McKenzie

Février est un mois où certains d’entre nous décideront d’arrêter de boire pour relever le défi, d’autres commenceront à râler que l’hiver s’en finit plus, d’autres fêteront la Saint-Valentin avec des chandelles et quelques paillettes; tous feuillèteront notre beau journal et on se trouvera chanceux de n’y lire principalement que de bonnes nouvelles. C’est un choix. Notre paix sur nos terres. Notre Cantonnier est la fleur au fusil de toute une communauté. J’en suis tellement fière !

Dyane Raymond
Dyane Raymond

Latest posts by Dyane Raymond (see all)