2013-12-20-scrabble
Scrabble par Dyane Raymond

La partie sera chaude

Qu’ont en commun Noël et le scrabble. À première vue, rien. Hier, j’écoutais des collègues se rappeler des Noëls de leur enfance et des traditions qu’ils perpétuent avec leur propre famille aujourd’hui. Il y a des traditions bien sûr qui ont le souvenir tenace et qui sont ancrées comme des fossiles dans l’imaginaire collectif et il y a les multiples petits gestes uniques et distincts qui ont nourri les imaginaires de nos têtes d’enfant. Mon amie Karine est une personne attentionnée et festive et quand je l’écoute raconter ses Noëls d’avant et de maintenant, je trouve que ça sent bon dans la maison, que ça goûte bon dans les assiettes et que sa journée « qui pue » en pyjama du matin au soir, à ne rien faire d’autre qu’être bien, avec un casse-tête, des douceurs, du temps et de l’amour, ça a l’air vraiment génial.

Noël, c’est de la lumière au milieu de la grande noirceur de l’hiver. C’est un pied de nez au froid et à la grisaille. Une manière de prolonger le plaisir quand les jours sont au plus courts. Pas besoin d’être une grosse famille et d’avoir passé des jours et des nuits à préparer des pâtés et des tartes. Pas besoin d’avoir un sapin digne de siéger au Rockfeller Center ni d’avoir vidé son compte de banque en cadeaux pour mettre dessous. Pour moi, il s’agit d’avoir une sœur ou un chéri ou un chat ou un chien ou. Un être vivant à contempler. Un être vivant qui répond à notre besoin de dire et de se taire. Un être vivant qui entend et qui voit. Et bien sûr s’il y a un verre de vin savoureux qui accompagne cela, pourquoi pas ? S’il y a un gâteau tout chaud sorti du four, je ne m’en priverai pas. S’il y a une fondue au coin du feu en tête à tête avec mon chéri, ce sera le nirvana. Avec une petite partie de scrabble après ça ? Si tu veux, mon amour, mais prépare-toi à recevoir une raclée !

 

Dyane Raymond
Latest posts by Dyane Raymond (see all)