Le dossier d’Hydro-Québec, concernant le projet d’interconnexion entre son réseau d’électricité et celui du Maine, poursuit son long cours alors que deux étapes viennent d’être franchies.

Consultation publique
D’une part, Hydro-Québec avait déposé une étude d’impact sur l’environnement présentant le tracé retenu. Par la suite, la Ville de Thetford Mines a proposé une nouvelle variante de tracé de ligne qui éviterait le secteur résidentiel de Black Lake. Dès lors, Hydro-Québec a décidé d’aller en consultation auprès des populations concernées, consultation qui s’est terminée le 30 juin. Dans son rapport, présenté en juillet, la Société d’État rapporte que près de 650 citoyens, propriétaires ou riverains, entreprises et organismes ont répondu à l’appel. Le résultat est clair : les répondants se sont prononcés très majoritairement en faveur de la variante de tracé.

Rappelons que la variante de tracé proposée éviterait le secteur résidentiel de Black Lake en le contournant par le sud-est, ce qui aurait un moindre impact sur la communauté thetfordoise selon la Ville de Thetford Mines. Par ailleurs, Saint-Joseph-de-Coleraine préférerait le tracé retenu, en particulier pour ne pas compromettre le projet résidentiel prévu dans le secteur du lac Caribou. Pour sa part, la MRC des Appalaches a déjà adopté une résolution en faveur de la variante de tracé.

Audiences publiques
D’autre part, les audiences publiques du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) sont maintenant terminées. À cette occasion, le maire de Thetford Mines a présenté, dans un exposé d’une quinzaine de minutes, les enjeux du projet ainsi que la position de la Ville favorisant fortement l’adoption de sa variante de tracé. La Municipalité de Saint-Joseph-de-Coleraine, par l’entremise de son maire M. Gaston Nadeau, a présenté sa position dans un mémoire de deux pages. On y indique clairement que le tracé retenu déposé par Hydro-Québec est celui ayant le moindre impact et que c’est celui qui devrait être retenu. Maintenant, il faudra attendre le 19 novembre prochain, soit après le dépôt du rapport du BAPE, pour connaître les recommandations faites au ministère de l’Environnement.

Pour ceux qui voudraient aller plus loin dans le dossier ou visionner les audiences publiques, voici deux adresses Internet :