Le 3 mai dernier, l’Association canadienne d’éducation de langue française (ACELF), en partenariat avec la Fédération de la jeunesse canadienne-française (FJCF), a dévoilé trois nouvelles activités pédagogiques pour sensibiliser à l’(in)sécurité linguistique.

L’ACELF et la FJCF ont fait appel à des élèves et à du personnel enseignant de partout au pays pour proposer des idées pour la rédaction des activités. Ces activités ont été rédigées par Camille Boudreau, jeune enseignante de l’Ontario. Par la suite, pour valider la pertinence de ces activités, elles ont été testées en salle de classe. Ces trois activités sont accessibles gratuitement en ligne : https://acelf.ca/c/bap/resultats.php?motscles=&theme=29.

1. Mon insécurité en « croquinote » : dans le but de s’approprier le concept d’insécurité linguistique, les élèves créeront un « croquinote » (aussi connu sous le nom de «sketchnote ») afin d’expliquer comment ils vivent cette insécurité.

2. Nos insécurités en « mèmes » : cette activité utilisant l’humour veut sensibiliser les élèves au fait qu’ils ne sont certainement pas les seuls à ressentir un sentiment d’insécurité.

3. Contrer notre insécurité : les élèves produiront des saynètes à propos de pistes de solutions pour contrer des situations d’insécurité linguistique.

Autre ressource offerte par l’ACELF
Le blogue « Francosphère – La construction identitaire en action ! » regroupe 34 publications différentes abordant l’enjeu identitaire. « Francosphère» a pour but d’inspirer, d’informer et de mettre en valeur les initiatives les plus pertinentes.

Par la réflexion et l’action de son réseau pancanadien, l’Association canadienne d’éducation de langue française exerce son leadership en éducation pour renforcer la vitalité des communautés francophones.

Source : ACELF