La collection de trousses de lecture Lire, un cadeau pour la vie!  est maintenant complète. Ce n’est pas moins de 23 livres d’histoire différents que les parents des enfants âgés de deux à six ans peuvent emprunter gratuitement dans les bibliothèques ou les bureaux municipaux de la MRC des Appalaches.

C’est le livre À la découverte des transports qui complète la collection d’histoires et de contes touchant l’ensemble des sujets d’intérêt pour les tout-petits, comme le dodo, les bobos, les émotions et les animaux. Chaque livre est accompagné d’un cahier d’activités amusantes qui permettent à l’enfant et à son parent de passer des moments de qualité tout en favorisant le développement de l’enfant. Dans les lieux de dépôt des trousses de lecture, les parents peuvent se procurer un passeport pour chaque enfant afin de tenir à jour la liste des livres empruntés.

Les trousses de lecture Lire, un cadeau pour la vie! sont offertes gratuitement aux jeunes familles dans une vingtaine de lieux différents de la MRC des Appalaches, dans les bibliothèques ou les bureaux municipaux.

Des ateliers et des capsules vidéo sur la lecture
Ce projet a également permis la tenue d’ateliers de lecture de parent-conteur. Créés et animés par l’auteure-jeunesse Sylvie Khandjian, ces ateliers visaient à outiller les parents et les éducateurs en garderie pour susciter le goût de la lecture et rendre cette activité amusante.

Pour assurer la pérennité du projet, la MRC des Appalaches a produit deux capsules vidéo qui seront diffusées sur le site Web de la TVCRA ainsi que sur les réseaux sociaux. Dans la première capsule, Sylvie Khandjian parle des bienfaits de la lecture sur le développement de l’enfant et la création du lien d’attachement avec les parents. Dans la deuxième vidéo, l’auteure et maman de quatre enfants partage des astuces intéressantes pour outiller les parents sur la façon dont ils peuvent aborder la lecture et l’intégrer au quotidien de leur jeune. Cette nouvelle initiative aura l’avantage de rejoindre un public plus large grâce à leur diffusion sur les plateformes numériques.

Source : Marie-Ève Mercier