En mai, je fais un examen de l’audition !
Mai est le « Mois de la parole et de l’audition » et le 7 mai dernier se tenait la Journée nationale de l’audition au Québec. C’est donc le mois idéal pour s’occuper de sa santé auditive et de celle de ses proches. La communication est essentielle à la vie. Une perte auditive fait souvent son apparition graduellement. Souvent, c’est l’entourage qui soupçonne d’abord une baisse d’audition. Les premiers signes : difficulté à entendre et à comprendre en groupe, en situation bruyante ou en écoutant la télévision. N’attendez pas pour consulter.

Les troubles de la communication et de l’audition constituent des obstacles à une pleine participation sociale en famille, au travail et en société. L’Association québécoise des orthophonistes et audiologistes (AQOA) est votre alliée. Son champ d’expertise touche les troubles de :

  • l’audition (ex. : surdité, acouphène)
  • l’équilibre
  • langage (ex. : dysphasie, aphasie, dyslexie)
  • la parole (ex. : bégaiement, dyspraxie)
  • la voix (ex. : laryngectomie, dysphonie)
  • la fonction oropharyngée (ex. : dysphagie).

N’hésitez pas, faites un examen qui, souvent, est gratuit. Deux cliniques de l’audition ont pignon sur rue à Disraeli : AudiSon et Lobe.

À noter qu’à l’occasion du mois de la communication et de l’audition, des orthophonistes et des audiologistes répondent gratuitement aux questions du public.

Écrivez vos questions à : questionsorthophonie@aqoa.qc.ca ou à questionsaudiologie@aqoa.qc.ca.

Source : AQOA