Le frein appliqué au tourisme par la pandémie n’a pas trop affecté la venue de visiteurs dans la région du Granit. En effet, la Société de développement économique du Granit (SDEG) et Tourisme Région de Mégantic qualifient leur bilan de plutôt positif. Les visiteurs étaient au rendez-vous et force est de constater que la région de Mégantic s’est présentée à eux comme une option des plus appréciable pour diverses raisons, et ce, pour le plus grand bonheur des partenaires. L’achalandage et les recettes étaient en hausse. Les campagnes publicitaires ciblées, l’attrait pour le plein air, le temps clément et les circuits thématiques proposés ont contribué à ce succès.

Balade sur le lac aux Araignées. Photo par Jean-François Ruel

Il n’en va pas de même pour le tourisme événementiel, la majorité des événements d’envergure ayant été annulés, comme la fermeture de la galerie d’art Patrimoin’Art et des portes de l’église Saint-Vital-de-Lambton. Même si les bureaux d’accueil touristique étaient ouverts à Mégantic et à Lambton, il y a eu baisse de l’achalandage.

Du côté des parcs nationaux, soit le parc national de Frontenac et le parc national du Mont-Mégantic, ils ont connu un achalandage important (125 000 et 140 000 visiteurs), un véritable succès. Pour ce qui est de l’hébergement, les visiteurs ont opté majoritairement pour le camping, et la durée de leur séjour était en moyenne de 2,02 nuitées, situation comparable aux années précédentes.

Somme toute, un bilan satisfaisant pour les partenaires.

Source : Jean François Ruel