Pas moins de 33 projets ont reçu l’aval du Conseil des maires de la MRC des Appalaches, au cours de la dernière année, et ont été soutenus par le Fonds du Pacte rural pour un montant total de 740 804 $. Ces initiatives locales de toute nature, qui proviennent des quatre coins du territoire rural, totalisent des investissements de 1 927 000 $.

C’est la plus importante cuvée en termes de projets et d’investissements de la deuxième Politique nationale de la ruralité 2007-2014 (PNR). En vertu de l’entente intervenue avec le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT) dans le cadre de cette politique, la MRC des Appalaches disposait d’une enveloppe de 2 374 368 $ pour les sept années du Pacte rural. Comme il s’agit de la dernière année de la PNR, l’ensemble des 18 municipalités en ont profité pour compléter leurs projets de développement et disposer de l’enveloppe financière dont chacune disposait pour dynamiser son milieu. Un dernier appel de projets est prévu le 20 septembre prochain.

Dans notre secteur
Loisirs et milieu de vie
La majorité des projets de Pacte rural concernent l’ajout ou l’amélioration d’infrastructures de loisirs et de plein air. C’est notamment le cas sur le territoire des municipalités de Beaulac-Garthby et Saint-Fortunat dont les centres communautaires
et culturels feront l’objet de travaux de rénovation. Les résidents du Grand lac Saint-François à Saint-Joseph-de-Coleraine bénéficient maintenant, pour leur part, d’un nouveau pavillon d’accueil et d’animation.

Les jeunes familles seront choyées, car nombre de parcs municipaux accueilleront des nouveaux équipements et des modules de jeux, notamment à Sainte-Praxède et au parc Nadeau à Saint-Joseph- de-Coleraine. En réponse aux besoins des familles, la Municipalité de Coleraine expérimente un nouveau service de camp de jour plus structuré et appuie l’organisation du 5e anniversaire de son comité famille ainsi que l’aménagement d’un local pour offrir des Petits déjeuners à l’école primaire.

Le Fonds du Pacte rural permet également de créer de nouveaux parcs et haltes touristiques sur les rives de la rivière Saint-François dans la Paroisse de Disraeli et sur le chemin de Vimy à Saint-Joseph-de-Coleraine. Pour sa part, la Ville de Disraeli aménagera un espace vert dans son centre-ville, appelé «carré Laurier».

Développement culturel
Le développement culturel et patrimonial préoccupe aussi les municipalités rurales. La Ville de  Disraeli fera l’acquisition d’une scène amovible. La Coopérative Le Carrefour Saint-Julien bénéficie aussi de l’aide du Pacte rural pour embaucher du personnel, en plus de compter sur le soutien de la municipalité qui construira un bâtiment de services.

Affichage
Enfin, deux projets contribueront à améliorer l’affichage et la visibilité des communautés rurales, à Saint-Jacques-le-Majeur et à la Ville de Disraeli.
Sources : Marie-Eve Mercier et Louise Nadeau