Depuis avril, deux inspecteurs en prévention des incendies ont parcouru le territoire de la MRC du Granit afin de visiter les résidences de certaines municipalités et ainsi prévenir les incendies. La MRC prend les grands moyens afin de répondre aux objectifs de prévention des incendies inscrits à son schéma de couverture de risques incendie adopté en juin 2012.

Le rôle de la MRC du Granit consiste à assumer le volet prévention du schéma de couverture de risques pour les douze municipalités assujetties, soient Audet, Saint-Augustin-de-Woburn, Notre-Dame-des-Bois, Piopolis, Val-Racine, Milan, Nantes, Stornoway, Stratford, Saint-Romain, Lambton et Saint-Sébastien.

Le schéma de couverture de risques incendie de la MRC du Granit met l’accent sur la prévention comme moyen de réduire les risques. Pour y arriver, des activités sont prévues entre autres quant à l’inspection périodique des risques et aux mesures et programmes d’éducation du public. Pour ce faire, deux inspecteurs en prévention incendie ont été engagés (Dominique Bédard et Martin Simoneau) pour les visites de prévention des propriétés. De plus, le coordonnateur du schéma (Sylvain Boulanger) poursuivra les visites des risques plus élevés.

Toutes les propriétés des 12 municipalités seront visitées sur une période 5 ans à raison de 20 % des propriétés par année. Ce sont les résidences à risque faible qui sont visitées en premier. Par risque faible, on entend les bâtiments de moins de 3 étages de 1 ou 2 logements. Éventuellement, l’ensemble des bâtiments sera visité

Selon le ministère de la Sécurité publique, plus de 2 incendies sur 3 proviennent à la maison et sont mortels 8 fois sur 10. L’imprudence est la principale cause des incidents étant responsable de plus du tiers des décès.

Lors de ces visites de propriétés, ils procèdent à l’inspection, rédigent un rapport. Des mesures correctives sont proposées dans les cas de ceux qui ne respectent pas les exigences. Les données recueillies sont comptabilisées et éventuellement accessibles aux services d’incendie. Ces informations permettent aux pompiers d’être plus efficaces en cas d’intervention.