Les 529 signataires de la pétition ainsi que les 8 personnes qui ont fait parvenir une lettre au ministre, M. Martin Coiteux, dans laquelle elles affirment leur  opposition au changement de nom de notre municipalité peuvent, aujourd’hui, se réjouir.

En effet, le ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire a tenu compte de notre opposition et n’a pas entériné la résolution du Conseil municipal. Il a demandé à la Commission municipale du Québec de tenir une audience publique afin d’entendre les parties.

C’est un premier pas qui, espérons-le, nous permettra de conserver le nom de notre municipalité et notre adresse postale. Tout n’est pas encore terminé. Restons mobilisés.

André Lavoie