Les élus de la région de la Chaudière-Appalaches ont rencontré monsieur Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire et madame Dominique Vien, ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches dans le cadre de la Tournée régionale d’échanges entre élus municipaux et gouvernementaux. La rencontre a permis de discuter des besoins de la région en matière d’occupation du territoire et de la mise en place du Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR) qui représentera à terme, en 2020, un levier de 100 M$ pour l’ensemble du Québec.

Les élus confirment que la Table régionale des élus municipaux de la Chaudière-Appalaches (TREMCA) assurera le processus de planification stratégique qui se poursuivra jusqu’à l’été́. La TREMCA travaille depuis une année à établir les priorités régionales, « Il s’agira de continuer ces démarches afin de permettre aux acteurs du milieu de s’exprimer pour que des actions structurantes puissent être mise en œuvre le plus tôt possible. », a précisé Monsieur Hervé Blais, président de la TREMCA et préfet de la MRC de Bellechasse. Les élus réunis au sein de la TREMCA ont déjà établi que le tourisme, l’agroalimentaire, la main-d’œuvre et l’immigration, le transport et les services de proximité sont des priorités à travailler régionalement.

« Depuis une année, les MRC se sont vues octroyer de nouvelles responsabilités, sans avoir les outils pour pouvoir mettre en œuvre des actions concrètes, nous avions hâte d’en savoir plus sur le FARR et les possibilités que le fonds offre aux régions.», résume Monsieur Blais. Bien que de nombreuses questions demeurent, telles que les sommes exactes qui seront destinées à la région de la Chaudière-Appalaches, la rencontre a permis d’éclairer les MRC sur les utilisations possibles du fonds. Monsieur Coiteux a confirmé que les sommes provenant du FARR devront être investies pour les projets qui dépassent l’étendue d’un seul territoire. Avec la TREMCA, qui assurera le leadership de cette nouvelle gouvernance, les territoires pourront échanger et travailler ensemble pour jouer leur rôle de gouvernement de proximité. « Les MRC doivent être décisionnelles sur l’utilisation de ces fonds dans nos territoires. Le processus doit être simple et efficace. », ajoute Monsieur Paul Vachon, vice-président de la TREMCA et préfet de la MRC des Appalaches.


Source: Marianne Laroche