voeux
Photo par Charlie McKenzie

Pendant que le climat croule,
Que la vie sur terre s’écroule
Pendant que l’absence de refuge perdure,
Que femmes et enfants s’échouent sur des murs
Pendant que les drones crachent les tombes,
Que partout s’envolent les bombes
Pendant que les enfants on arme,
Que l’on tue même les larmes,
Que la terreur
A remplacé la ferveur
Et qu’on cherche où est Charliberté

Moi je craque de plaisir,
Moi je cours les jours boxing, les jours fous, les jours noirs,
Moi je me web la tablette de cellulaires pour tout voir
Et je twitte, je twitte, je texte
Frénétiques le pouce et l’index!
Alors je n’ai rien vu, je n’ai rien su
Je ne suis plus

Pourtant il ne suffirait que de peu
Fermer les yeux
Regarder à l’intérieur
Tendre la main, ouvrir le cœur
Il s’y cache encore, perclus
Mon amour pour l’humanité perdue

À tous, nos meilleurs vœux
Pour que 2016 nous soit une nouvelle ère
de gestes du cœur retrouvés,
De ceux qui peuvent le monde changer