L’Association des centres d’écoute téléphonique du Québec (ACETDQ), qui regroupe 24 centres d’écoute au Québec, offre un tout nouveau service de clavardage.  Chat-Écoute sera disponible du lundi au jeudi entre 18 h et 22 h. L’Association désire mettre à profit plus de 40 ans d’expérience des Centres d’écoute téléphonique au Québec à travers une nouvelle approche.

« Chaque média a ses spécificités et un public correspondant, souligne le coordonnateur de l’Association Pierre Plourde. Le nouveau service vise à rejoindre particulièrement une clientèle de 18 ans et plus traversant des périodes difficiles et ne voulant pas, pour le moment, parler ou même entendre un aidant directement. »

Ce nouveau moyen cherche à établir un pont de communication adapté aux personnes qui tendent à s’isoler et ainsi prévenir la détresse. L’idée est de respecter la personne dans sa volonté du moment de ne pas verbaliser directement avec un intervenant ou un proche.

Pourquoi offrir un service par clavardage ? « Parce que le clavardage devient une voie de communication de la nouvelle génération. De plus, le clavardeur apprécie ce moyen pour son caractère plus anonyme. Certains utilisateurs recherchent aussi une neutralité quant au profil de l’aidant en n’ayant pas d’indice sur le sexe ou l’âge de l’écoutant clavardeur. » souligne le coordonnateur de l’Association.

Une équipe d’écoutants spécialement dédiés et formés à l’aide par clavardage assurera cette présence. Ne devient pas clavardeur qui veut ! Chaque écoutant clavardeur devra être sélectionné parmi les écoutants d’expérience du centre participant. Il doit s’engager à respecter un code d’éthique et être supervisé par la direction du centre impliqué.

L’objectif est de créer un espace de conversation sécurisant et sécurisé qui pourra amorcer un processus d’ouverture et permettre un dialogue plus direct pouvant mener à référer au besoin la personne vers des ressources pertinentes.

Comment y accéder ? L’utilisateur doit simplement se rendre sur le site de l’ACETDQ www.acetdq.org et cliquer sur le lien Chat-Écoute de l’ACETDQ.

Source : Pierre Plourde