Cette année, je n’enverrai pas de lettre au Père Noël. J’écrirai plutôt au premier ministre Harper. Cette année, je ne désire pas de cadeau sous le sapin. Je souhaite plutôt que la mortalité infantile et maternelle diminue dans le monde. Récemment, le gouvernement a annoncé une hausse du financement du Fonds Mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme. C’est bien, mais on peut continuer plus loin sur cette voie. L’Initiative de Muskoka, consacrée à la santé maternelle néonatale et infantile dans les pays en développement, a fait ses preuves. Le Canada aura donné 2,85 miliards $ pour les années 2010 à 2015. Mais encore 18 000 enfants meurent chaque jour de causes évitables. Cette année, je souhaite que le Canada se réengage à donner encore plus dans le cadre de l’Initiative de Muskoka, un beau cadeau qu’il pourrait faire aux enfants du monde. Ces derniers temps, nous avons beaucoup parlé de l’héritage que le président Mandela a laissé à son peuple. Quel héritage notre premier ministre Harper laissera-t-il derrière lui?

Annie Cloutier
Gatineau, QC