Par Claude Charron et Michel Vachon

À la veille de l’adoption par le gouvernement du Québec de sa nouvelle politique énergétique 2016-2025, il est de la plus haute importance de bien réfléchir avant d’annoncer tout nouvel approvisionnement en énergie éolienne. En effet, dans un contexte de surplus historiques d’électricité pour au moins les dix prochaines années et de lutte à l’équilibre budgétaire, rien ne justifie l’achat supplémentaire de cette énergie inutile et coûteuse.

Le parc éolien de L’Érable dans le Centre-du-Québec (100 MW) engendre à lui seul une perte annuelle d’environ $30 millions de dollars : achat et distribution par Hydro-Québec de l’énergie éolienne à 14.5 cents/kWh moins le prix de vente moyen sur les marchés de 5.75 cents/kWh, multiplié par la production annuelle d’environ 350 millions de kWh. Pour l’ensemble de la filière éolienne, les analystes en énergie prévoient des pertes de $5.5 milliards pour la période 2013-2020.

Votre gouvernement effectue des coupes en santé et en éducation, dans les CPE, chez les plus démunis, etc. Par exemple, ici à Saint-Ferdinand, la Maison du Sacré-Coeur (CHSLD) a été fermée privant la municipalité d’emplois et de services ! On a aussi aboli le service de prises de sang à raison d’une heure par jour! À Plessisville, l’avenir du CLSC demeure incertain alors que les unités de laboratoire et de radiologie seront déplacées vers Victoriaville. Ce qui se passe ici se passe partout au Québec! Après les coupures de transferts aux municipalités l’an passé, ce sont maintenant les services de base qui sont coupés ou éloignés des usagers.

Pendant ce temps, les lobbys éoliens vous courtisent afin d’ajouter des éoliennes au parc québécois! En 2015 seulement, les éoliennes auront coûté inutilement de $500 à $600 millions de dollars, une somme qui se retrouvera majoritairement entre les mains de consortiums financiers étrangers. Chaque emploi créé dans l’éolien est subventionné à hauteur de $250,000/emploi/année. Des centaines d’écoles délabrées du Québec, certaines en état avancé de décrépitude, auraient bien besoin de cet argent. Les Québécois veulent que cesse ce scandaleux gaspillage, ils veulent remplacer l’austérité par une juste répartition de la richesse. Nos décideurs ont le devoir de s’acquitter des tâches pour lesquelles ils ont été élus, soit de faire des choix de société cohérents et responsables pour le mieux-être et le mieux-vivre du plus grand nombre et non de faire des choix politiques en vue de se faire réélire! Les vrais besoins des Québécois sont dans l’éducation et la santé, pour nos enfants, nos aînés, nos laissés-pour-compte. Nous condamnons l’ajout inutile et coûteux de parcs éoliens, nous plaidons pour une économie avec des emplois structurants qui répondent aux vrais besoins.

Monsieur Couillard, SVP stoppez l’hémorragie!