2013-11-22-22-affiche_semaine_aidants_2013L’artiste Gigi Perron a peint une toile originale qui se retrouve sur l’affiche de la Semaine nationale des proches aidants et sur des cartes postales qui seront envoyées au Ministre par des personnes proches aidantes.

Le Regroupement des aidants naturels du Québec (RANQ) et ses organismes membres ont profité de la Semaine nationale des proches aidants au Québec qui se tenait du 3 au 9 novembre pour réclamer des services de répit souples, accessibles et de qualité, et cela, dans toutes les régions du Québec, quels que soient l’âge de la personne aidée et la raison de son incapacité. Ils se mobilisent et interpellent le Ministre de la Santé et des services sociaux, le Dr Réjean Hébert, pour qu’il mette en place ces services.

Les proches aidants forment la structure portante du réseau de la santé, car ils assument plus de 80 % du soutien à domicile. Il s’agit d’une contribution vitale pour les personnes malades ou en perte d’autonomie qui souhaitent vivre chez elles. Engagés et généreux, les proches aidants poursuivent leur accompagnement de la personne aidée au-delà de la transition du domicile à un centre d’hébergement.

Actuellement, au Québec, on peut dire que 1 personne sur 7 est un proche aidant (Conseil des Aînés, 2008). Chez les femmes de 45 à 65 ans, c’est une femme sur 3 qui est proche aidante! (Institut de la Statistique du Québec 2013). «L’épuisement, l’isolement et l’appauvrissement menacent ces femmes et ces hommes qui s’investissent au quotidien auprès d’un être cher fragilisé », déplore Carlos M. Hernandez, président du RANQ. « Le gouvernement doit agir et élaborer une politique gouvernementale de reconnaissance de la contribution des proches aidants qui prévoit des mesures de soutien, incluant des services de répit. » Ces derniers peuvent prendre la forme d’un accompagnement à domicile par un organisme spécialisé, de services de relève où une personne se rend au domicile et y reste quelques jours afin de permettre à l’aidant de s’absenter, d’un centre de jour ou d’un hébergement temporaire pour la personne aidée, pour ne citer que ces exemples. Le répit répond à des besoins fondamentaux : disposer d’un peu de temps libre ou encore se ressourcer.

En outre, depuis une vingtaine d’années, des organismes communautaires se sont constitués, un peu partout au Québec, et contribuent à ce que les proches aidants se reconnaissent comme tels, se donnent la permission de prendre soin aussi d’eux-mêmes et remettent leur vie en mouvement. Vous pouvez trouver les coordonnées des 80 organismes membres du RANQ sur le site www.ranq.qc.ca

 

 

Dyane Raymond
Latest posts by Dyane Raymond (see all)