La campagne de financement « Passe-moé la puck pis j’vas atteindre mon but », dont l’objectif s’avère le maintien des activités sur glace de l’Aréna 76 de Disraeli, s’approche sérieusement de son objectif fixé à 625 000 $.

Un rapport d’étape délivré par le comité révèle que les sommes amassées depuis le 21 avril totalisent 550 000 $, dont, principalement, 100 000 $ de Paroisse de Disraeli, une commandite de 30 000 $ de la Caisse Desjardins du Carrefour des lacs et une autre contribution de 100 000 $ de l’entreprise Isothermic en échange de l’obtention du nom « Aréna Isothermic de Disraeli » pour une période de dix ans (ce dernier point demeurant conditionnel à l’acceptation du conseil municipal).

Plus de 60 entreprises ont confirmé leur don et plus de 80 rondelles ont été achetées par des particuliers. De plus, 10 000 $, provenant de la population, ont été amassés lors des deux collectes de contenants consignés.

L’implication des membres du comité présidé par Dave Morin ainsi que les appuis du député provincial, M. François Jacques, du député fédéral, M. Luc Berthold, et du conseil d’administration de la Chambre de commerce de Disraeli ont donné le ton à la campagne de financement.

« Si seulement 150 personnes achètent une rondelle dans les prochains jours, l’objectif sera atteint », précise Dave Morin. Il est également possible d’acheter sa rondelle en ligne via arena-disraeli.square.site ou en utilisant le formulaire toujours disponible au IGA de Disraeli, au Shell BoniSoir et auprès des membres du comité.

Aux yeux du président Dave Morin, la réponse obtenue de la part des entrepreneurs confirme l’évidence et l’importance de garder une infrastructure déjà existante afin de permettre à la communauté de poursuivre une vie sportive, sociale et éducative.

Rappel
Il faut rappeler que le comité de maintien des activités sur glace de l’Aréna 76 de Disraeli fut rapidement créé en réaction à une décision majoritaire du conseil municipal à l’effet de supprimer la vocation première de l’édifice représentant une charge fiscale de 300 000 $ au budget.

Depuis, la stratégie du comité fut, dans un premier temps, de tenir une souscription populaire afin d’amasser la somme de 625 000 $ qui servira à réduire progressivement, sur une période de cinq ans, le déficit d’opération. Dans un deuxième temps, tout en convenant qu’un aréna s’avère généralement un service non lucratif, le comité en a analysé les états financiers afin de rationaliser les dépenses de fonctionnement et d’en augmenter les revenus. Selon le groupe d’action, l’aréna a souffert d’un manque d’attention et d’animation au fil des dernières années.

Comme prévu dans le plan déposé, le comité présentera les résultats finaux le 31 août prochain aux membres du conseil de Disraeli. « C’est lors de cette réunion que les membres du conseil municipal auront à prendre une décision en regard du rapport que leur déposera le comité de maintien », conclut Dave Morin.