Qui sont ces hères
Drapés de misères,
Qui, d’une main douteuse
Nous tendent un gobelet
À la résonance creuse ?
Peut-être un cousin,
Une sœur, un frère ?
Perdu, oublié de nous, loin.
La rue est leur famille.
Aucun numéro de porte.
Leurs cœurs et leurs membres
Affichent les mêmes cicatrices.
Engelures, brûlures et rejet…
Leurs yeux, comme des miroirs
Nous recrachent notre indifférence.
Notre peur d’échanger un jour nos désespoirs.

Avatar
Latest posts by Donald Houle (see all)