Le premier groupe de visiteurs à profiter de la visite de l’usine était composé de Véronique Lachance/’attachée politique du député provincial, du député de Frontenac Ghyslain Bolduc, de MyrianLalande/représentante de la Chambre de commerce locale, du président et directeur général de Nutech Hugues Vaillancourt, du député fédéral de Mégantic-L’Érable Luc Berthold et de son attachée Marie-Claude Caouette.
Véronique Lachance, attachée politique du député provincial, Ghyslain Bolduc, député de Frontenac, Myrian Lalande,représentante de la Chambre de commerce locale, Hugues Vaillancourt, président et directeur général de Nutech, Luc Berthold, député fédéral de Mégantic-L’Érable et son attachée Marie-Claude Caouette.

La firme Nutech a fait la manchette à tant de reprises au cours des dernières décennies qu’on est enclin à penser qu’il n’y a plus rien à ajouter à son sujet, mais la dernière journée portes ouvertes qu’elle a proposée à la population, le samedi 14 mai dernier,  a permis aux visiteurs de constater de visu la fermeté de son élan de croissance.

De fait, plusieurs centaines de personnes guidées par un membre du personnel ont pu arpenter le plancher de l’usine et visualiser l’ampleur et la complexité des opérations de Nutech spécialisée dans l’usinage de haute précision.

Nutech a clos l’année 2015 avec des ventes frôlant 18M. L’entreprise compte 34 machines CNC disposées dans un ordre dicté par l’efficacité et dans une propreté qui impressionne le visiteur.

Rappel
Co-fondée par Pierre Vaillancourt en 1976, Nutech prend rapidement de l’expansion  en réponse aux nombreux besoins d’usinage dans l’industrie. En 1981, la décision est prise de déménager à Disraeli dans une bâtisse de 4 000 pi.c en plus de faire l’acquisition d’équipements spécialisés à commande numérique. Le souci d’un système de contrôle de la qualité se traduit par l’apparition d’un bureau des méthodes.

Au fil des années, malgré un contexte économique vacillant, les résultats se bonifient au niveau du volume d’affaires, de la clientèle et du territoire.  L’année 1986 sera sans précédent à tous les points de vue. Des acquisitions répétées de machines CNC occupent un espace doublé dans l’usine; on embauche. En 1993, la bâtisse agrandit de nouveau; premier contrat d’envergure en Europe. En 1997, Nutech démarre avec ISO 9000.

En 2004, le fils du fondateur, Hugues Vaillancourt, accède à la présidence de Nutech qui s’agrandit de nouveau de 6 400pi.c. En 2006, le parc machines comprend 14 centres de tournage CNC et 8 centres d’usinages CNC. Agrandissement (9 600pi.c.) en 2010; agrandissement de 9 600pi.c. en 2013 en plus d’un corridor de tir sous-terrain d’une longueur de 325pi. en conséquence du nouveau projet d’armes à feu (carabine Fierce) créées et produites par Nutech.

Embauche
Et la tendance de développement se manifeste de nouveau avec vigueur par un prochain agrandissement de 70 000pi.c. qui nécessitera l’embauche d’une quarantaine d’employés, lesquels s’ajouteront aux quelque 110 autres salariés œuvrant sur trois quarts de travail.

Un haut standard dans l’exécution de l’usinage de haute précision explique notamment la réussite de Nutech au niveau international ainsi que les nombreuses nominations et titres remportés lors d’Olympiades industrielles de L’Amiante et des Mercuriades de la Chambre de commerce du Québec. L’entreprise dont la population est fière s’avère le fleuron de l’économie locale et un pilier dans l’activité de la région.