À l’invitation de la Société de développement économique de la région de Thetford (CLD) et du Centre d’art de la région des Appalaches (CARA), le Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches tiendra une nouvelle activité de formation dans notre région, le mardi 27 octobre prochain. La formation intitulée « Le contenu du contrat entre l’artiste et le diffuseur » s’adresse cette fois-ci aux artistes en arts visuels et en métiers d’art, émergents et professionnels, afin de mieux les outiller pour percer le monde des galeries d’art et des expositions collectives.

Isabelle Regout: Formatrice
Isabelle Regout: Formatrice

Il va sans dire que le respect du droit d’auteur et la connaissance de certains aspects fiscaux sont essentiels pour une bonne gestion de carrière artistique. Grâce à une approche juridique ciblée, la formation s’adresse aux artistes qui veulent démystifier le contenu du contrat liant l’artiste à des galeries d’art et autres lieux de diffusion. On apprendra à identifier les mécanismes juridiques pour protéger un projet, des œuvres et des relations d’affaires dans le milieu artistique. Finalement, on verra comment approcher les galeries de façon professionnelle en tenant compte de notre médium d’expression.

L’inscription
La formation, d’une durée de quatre heures, se déroulera de 18 à 22 h à l’atelier du  Centre d’art de la région des Appalaches (CARA), situé à la Maison de la culture de Thetford Mines, au 5 rue de La Fabrique (entrée et stationnement par la rue Saint-Alphonse). Comme les activités de formation du Conseil de la culture sont financées par Emploi Québec, l’inscription à cette  formation coûte 30 $. Il faut s’inscrire en ligne sur le site Web du Conseil de la culture : http://perfectionnement.culture-quebec.qc.ca/formations/le-contenu-du-contrat-entre-lartiste-et-le-diffuseur/

La formatrice
La formation sera donnée par Isabelle Regout, juriste, membre du barreau du Québec. Détentrice d’une licence en droit (LL.L) de l’Université d’Ottawa, Isabelle Regout enseigne en droit des affaires, en droit d’auteur et en droit du divertissement. Elle offre son expertise auprès de plusieurs institutions culturelles ayant une notoriété nationale et un impact important dans la région d’Ottawa-Gatineau, de sorte qu’elle offre régulièrement depuis plusieurs années des ateliers spécialisés en droit d’auteur. Elle est membre de l’Association des juristes pour l’avancement de la vie artistique (AJAVA).

Les personnes désireuses d’avoir plus d’informations peuvent contacter Louise Nadeau, conseillère adjointe en développement rural à la SDE, au 418 338-2188, poste 234.

Source :Louise Nadeau