Des centaines de milliers d’élèves ont repris la route vers leurs établissements scolaires. Ainsi, la présence d’autobus d’écoliers, de piétons, de cyclistes et de brigadiers amènera une augmentation de l’achalandage du réseau routier. Les usagers de la route devront redoubler de prudence afin d’assurer la sécurité de tous.

Sécurité routière : quelles sont les règles?

  • Respectez les limites de vitesse affichées. Dans une zone scolaire, du lundi au vendredi et du mois de septembre au mois de juin, la limite de vitesse ne peut excéder 50 km/h entre 7 h et 17 h. L’amende sera doublée si l’infraction est commise à l’intérieur de la période précisée.
  • Le conducteur d’un véhicule routier ou un cycliste qui approche d’un autobus ou minibus affecté au transport d’écoliers, dont les feux rouges intermittents sont en marche ou lorsqu’il est fait usage de son signal d’arrêt obligatoire, doit s’immobiliser à plus de cinq mètres de l’autobus ou du minibus. De plus, il ne peut le croiser ou le dépasser que lorsque les feux rouges intermittents sont éteints et le signal d’arrêt obligatoire fermé. Aussi, il doit s’assurer qu’il peut le faire sans danger. Le nombre de points d’inaptitude attribuables à cette infraction est de neuf.
  • Lorsque la circulation est dirigée par un agent de la paix, un brigadier scolaire ou un signaleur chargé de diriger la circulation lors de travaux, toute personne doit, malgré une signalisation contraire, obéir à leurs ordres et signaux.

Rappelons l’importance du respect de la signalisation aux abords des écoles, particulièrement les zones réservées aux autobus, les zones où le stationnement est interdit et les zones de débarcadère. Plusieurs parents déposent leur enfant à l’école ; ceux-ci doivent s’assurer de le faire en un endroit sécuritaire et éviter les manœuvres imprudentes, telles que le stationnement en double et les virages en « U ».

Bonne rentrée scolaire !

Source : Sûreté du Québec