Fini le vent de pessimisme! À la suggestion d’une de nos lectrices, Le Cantonnier lance donc ce concours qui, sur une période d’une année, s’adressera à tous ceux et celles qui vivent à Disraeli. Nous avons tous au moins une raison d’y demeurer.

Pour y participer, il suffira d’écrire en quelques lignes (env. 200 mots max) ce qui vous rend fier-e de vivre ici, à Disraeli. Participez nombreux et faites découvrir à vos concitoyens les points positifs, les secrets cachés que vous seul-e avez su découvrir et apprécier.

Un texte sera publié à chacune des onze prochaines éditions. À la fin de cette période, des prix de participation seront décernés au hasard parmi les participants-es.

Faites parvenir votre texte en le remettant en personne au bureau du journal ou, par voie postale au : Concours Cantonnier, 888 rue Saint-Antoine
Disraeli (QC) G0N1E0

Pour les besoins de l’éditeur, chaque texte doit être identifié par le nom et le numéro de téléphone de son auteur.

Merci pour votre prochaine participation.

Voici un premier texte que nous a fait parvenir une lectrice nous expliquant en bref ses raisons d’être fière de vivre à Disraeli.

Je suis native de Disraeli; mes racines sont ici. J’ai quitté à 18 ans pour y revenir à la retraite.

En premier, pour me rapprocher de ma famille, frères et sœurs. Ici, les gens savent encore se dire bonjour, comment ça va. Je suis peut-être parmi les chanceuses car, à mon arrivée, j’ai eu accès à un médecin de famille, à un dentiste et un vétérinaire pour mes animaux. Ce qui n’est pas le cas partout. J’y ai fait l’acquisition d’une résidence à prix raisonnable. J’aime la paix, le calme et la tranquillité qu’on y retrouve.

J’adore les étendues d’eau et on est bien servis avec le lac Aylmer et la rivière Saint-François qui font de Disraeli une presqu’île puisqu’on y adhère par trois ponts. La piste pédestre de quatre km me permet de garder la forme. Nous devrions être fiers d’être le point central de plusieurs villes où on peut, en moins d’une heure, aller chercher d’autres services : Thetford-Mines, Victo, Sherbrooke, Lac-Mégantic, Sainte-Marie et Saint-Georges.

Je vous laisse le soin de trouver d’autres raisons. En 2017, Disraeli fêtera son 150e; je serai fière de participer aux activités. Et vous ?

Nicole Gagné
Disraeli