La campagne annuelle de l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM) a eu lieu du 5 au 11 mai dernier, sous le thème « Prendre une pause, ç’a du bon ».

En effet, prendre une pause, ça du bon. Car le rythme de vie a augmenté de façon fulgurante depuis les 100 dernières années. D’ailleurs, l’épuisement professionnel et les problèmes de santé mentale se répandent.

« Nous manquons tellement de temps qu’il nous arrive même de ne plus profiter de ce que nous vivons, car nous anticipons déjà ce que nous aurons à faire tantôt, demain, la semaine prochaine. Il est encore temps de changer de cap ! », peut-on lire dans la brochure pour les 18 à 128 ans. Hé oui! Pourquoi pas 128 ans! Mais en santé se dira-t-on. D’où l’importance de prendre des pauses.

Prendre soin de soi
« Prendre soin de sa santé mentale est aussi important que manger sainement ou faire de l’exercice », peut-on lire dans le document promotionnel de la filiale Chaudière-Appalaches qui nous invite à s’impliquer de mai 2014 à mai 2015. On nous invite à agir à titre de partenaires et de relayeur car « être bien dans sa tête, ça regarde tout le monde ! » et parce que protéger sa santé mentale « ne se fait pas ponctuellement mais tous les jours ».

Il y a de multiples façons de s’impliquer et de multiples façons de prendre des pauses.

Prenez donc tout de suite une pause en allant visiter le www.acsm-ca.qc.ca

 

Jacques Beaudet
Latest posts by Jacques Beaudet (see all)