Une quarantaine d’intervenantes et intervenants des milieux communautaire, judiciaire, de la santé et de l’éducation ont pu bénéficier d’une formation tout à fait spéciale, en janvier, relativement à la prévention de l’homicide conjugal. (…)

Au cours des dernières années, les organismes membres du regroupement à cœur d’homme, réseau d’aide aux hommes pour une société sans violence -dont fait partie «Se parler… D’hommes à Hommes inc.- se sont dotés d’un outil d’intervention afin de prévenir le risque d’homicide conjugal. Le partenariat avec le Centre de recherche interdisciplinaire sur la violence familiale et la violence faite aux femmes (CRI-VIFF) a mené à une réflexion sur la problématique de l’homicide conjugal ainsi que sur les meilleures pratiques afin de les prévenir.

Grâce au financement du ministère de la Justice, par l’entreprise du Bureau d’aide aux victimes d’actes criminels (BAVAC), «Se parler… D’Hommes à Hommes inc. a bénéficié d’une formation pour bonifier son expertise en matière de gestion de risque et c’est ainsi que madame Des Rosiers Gagné a reçu, par le biais de cette formation, une préparation pour jouer le rôle de formatrice au sein de la collectivité. (…)

Notons que cette formation est entièrement gratuite qu’elle inclut le repas du midi et la logistique et qu’elle a été rendue possible grâce à la participation de la Table de concertation en violence conjugale de L’amiante.

Source : Mario Dufresne