Le vendredi 23 novembre, au pavillon Pierre-Lassonde du Musée national des beaux-arts du Québec, la polyvalente de Disraeli s’est vu décerner un prix de reconnaissance Essor pour son spectacle « Tribu » par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur conjointement avec le ministère de la Culture et des Communications du Québec. Chaque année depuis 1996, ces ministères procèdent à une remise de prix pour souligner le travail passionné de pédagogues et responsables scolaires qui, avec les jeunes, réalisent des productions novatrices d’intégration culturelle à l’école afin de susciter la persévérance, l’engagement et la réussite des élèves.

Première rangée : Louis Lemieux, adjoint parlementaire de la ministre de la Culture et des Communications, Rosemary Fillion, Mariane Poulin, Galadrielle Morin, Samuel Brunelle,
Jean-Bernard Edmond, adjoint parlementaire du ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Deuxième rangée : Serge Lajeunesse, Johanne Laurendeau, Hélène Laplante, Jonathan Brochu, directeur de la polyvalente de Disraeli.

Parmi les 117 projets analysés en 2017-2018, seuls 21 établissements primaires et secondaires à travers le Québec se sont vu accorder cette marque de reconnaissance. « Tribu », quatorzième production de la concentration des arts du cirque de la polyvalente de Disraeli, fut présentée du 18 au 22 avril dernier devant plus de 2000 personnes.

Grâce au travail acharné des enseignants responsables et formateurs divers en arts plastiques, en musique, en danse et en cirque, dont Manon Gardner, Mélanie Grondin, Serge Lajeunesse, Johanne Laurendeau, Rosemary Fillion, Lisa Roy-Lafrance, Vicky Hamel, Maxime Poulin, André Garon, Carolane Bouffard et Hélène Laplante ; grâce au potentiel créateur et à l’implication constante de plus de 200 élèves ; grâce aux précieux partenaires financiers et à tous les bénévoles, cette imposante production culturelle a su rayonner et voir sa valeur artistique récompensée.

Les prix de reconnaissance Essor, assortis d’une bourse minimum de 2000 $ et d’une plaque commémorative, soulignent l’envergure et la qualité des approches pédagogiques et culturelles, la démarche artistique ainsi que l’aspect novateur de projets réalisés dans les écoles québécoises. Ils permettent de reconnaître l’engagement du personnel enseignant et des partenaires du milieu culturel, tout en mettant en valeur le talent et la créativité des jeunes. En recevant ce prix Essor, la polyvalente de Disraeli se démarque une fois de plus par la pertinence et l’impact de ses projets pédagogiques particuliers au sein de la Commission scolaire des Appalaches.

Source : André Garon et Johanne Laurendeau

Johanne Laurendeau
Johanne Laurendeau

Latest posts by Johanne Laurendeau (see all)