En tant que conseiller au poste numéro 2 du conseil de la municipalité de Lambton, je tiens à écrire cette lettre pour donner mon point de vue et exprimer ma perception de la situation telle que je la vis.

Je suis élu sur le conseil depuis novembre 2013. J’ai toujours eu la municipalité à cœur, je suis né ici, j’y élève mes enfants et j’ai envie de voir ma municipalité aller de l’avant et devenir encore plus belle et attrayante. J’ai des projets pour les familles, pour l’environnement, pour les travailleurs, les entrepreneurs, le tourisme etc. Je suis un gars d’équipe, j’aime travailler avec les autres, être informé et surtout, j’aime mener des projets à terme.

Par contre, ce que je vous décris, je ne l’ai pas vécu depuis mon élection. J’ai eu des dizaines de rencontres, discussions et réunions de toutes sortes, mais il n’en résulte que de la frustration pour moi. Il y a présentement au sein du conseil un climat désagréable et même intolérable. Nous faisons face à des conseillers qui, de mon point de vue, travaillent en clan et non en équipe. Je ne sens aucune ouverture à la discussion et même à l’information. Je suis confronté à des visions de vengeance et à des décisions qui sont votées sans même que je sois capable d’en comprendre les raisons par manque de transparence de leur part. Je ne sens pas que j’ai un poids démocratique, parce que pour chacune des décisions qui doivent être votées, l’issue du vote est toujours connue d’avance. Le conseil est paralysé depuis des mois. Aucun projet positif ne peut avancer, car nous ne faisons, en grande partie, que de la gestion de conflits. Pour avoir assisté à plusieurs autres comités, je n’ai jamais vécu rien de tel. J’ai pu percevoir le manque de respect et même certaines formes d’intimidation de certains conseillers envers les autres élus. Ceci est inacceptable pour moi. Plusieurs fois, moi-même ainsi que d’autres élus avons tenté d’exprimer et de dénoncer cette façon de faire, mais sans aucun succès. La situation se détériore et je ne crois plus qu’il soit possible de rétablir un climat de confiance et de travail positif dans ce contexte actuel. La situation est telle que nous faisons face présentement à la démission de la Directrice Générale, Marie-Soleil Gilbert, et la possible démission du maire Ghyslain Breton. Je peux affirmer que leur départ est la conséquence de ce climat au sein du conseil et surtout dû à la façon d’agir de quelques conseillers. J’en suis profondément désolé, mais j’avoue comprendre totalement leur décision.

Je demeure prêt, pour ma part, à poursuivre mon rôle de conseiller, mais je voudrais pouvoir le faire dans un contexte et une ambiance positive. Je veux travailler à faire avancer la municipalité et rendre les citoyens fiers d’y vivre, fiers de leur conseil municipal et surtout fiers de la gestion des fonds municipaux. Je considère que le maire ainsi que la Directrice Générale sont deux personnes de grande qualité qui ont le talent et la volonté de travailler pour le bien être de Lambton. J’ai personnellement envie de poursuivre mon travail avec eux, de continuer à être à l’écoute des gens de la municipalité et de travailler dans la transparence. Je tenais donc à exprimer ma vision des choses, telle que moi je la vis au sein du conseil municipal.

Advenant le départ du maire, ainsi que de la directrice générale, je devrai me questionner sur mon avenir dans la politique municipale auprès des gens en place présentement.

Gilles Racine, Lambton