LOGO_UPAÀ la suite de l’abandon annoncé de la réforme du Programme de crédit de taxes foncières agricoles (PCTFA), la Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches s’est réjouie de la décision du nouveau ministre de l’Agriculture, M. Laurent Lessard.« Les productrices et producteurs agricoles de la région sont évidemment heureux du dénouement. M. Laurent Lessard était en mode solution et son ouverture a certainement contribué à dénouer l’impasse créée par son prédécesseur », de commenter M. Paul Doyon, président de la Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches.

Ce dernier poursuivait : « Au nom des 5 750 entreprises agricoles de la Chaudière-Appalaches, je tiens à remercier les nombreuses municipalités et les clubs de motoneigistes et de quadistes qui nous ont appuyés. Je rappelle que nos deux demandes étaient simples : reporter l’application de la réforme du PCTFA et mettre en place une table de travail impliquant les instances concernées en vue de corriger, de façon durable, les problèmes liés à la taxation foncière agricole. »

Si la réforme du PCTFA a été mise de côté par le gouvernement, rien n’avait cependant été officialisé concernant cette table de travail au moment de rédiger ces lignes : « La fin de la réforme est une bonne nouvelle à court et moyen terme, mais à long terme, il faudra mettre en place une vraie réforme de la taxation foncière qui tienne compte de la réalité agricole », de spécifier M. Doyon.

Source : UPA C.-A.