Le Service des loisirs et de la culture de la Ville de Disraeli a reçu récemment une aide financière de 10 050 $ de l’instance de concertation Partenaires pour la réussite éducative en Chaudière-Appalaches (PRÉCA). Cette enveloppe servira à la réalisation du projet « Jeunes journalistes Disraeli », qui permettra aux élèves de la polyvalente de Disraeli d’explorer le monde des communications par la création de contenu médiatique (capsules vidéo, articles de journaux, podcast, etc.) publié sur un site Internet personnalisé et relayé sur les réseaux sociaux. Les jeunes impliqués pourront ainsi couvrir des sujets culturels qui se déroulent à Disraeli, mais aussi tous les autres sujets pertinents qui les interpelleront. Les élèves pourront ainsi toucher à la recherche, à la rédaction, à l’animation, au montage vidéo, et même à l’infographie. Les objectifs du projet parascolaire sont entre autres de favoriser l’intérêt des jeunes pour le domaine des arts et des communications, de valoriser la liberté d’expression et de promouvoir la vie culturelle locale. Bien entendu, la persévérance scolaire est au cœur de l’initiative ; selon les données issues de la recherche, les jeunes qui s’engagent dans une activité parascolaire positive, stimulante et soutenue vont avoir moins de risques de décrocher.

Dans l’ordre habituel : Jonathan Brochu, directeur, polyvalente de Disraeli; Juliette Jalbert, conseillère municipale, Ville de Disraeli; Véronique Bouchard, agente de liaison et de mobilisation, PRÉCA; Julie Deslauriers, coordonnatrice culturelle, Ville de Disraeli.

Pour accompagner les jeunes, la coordonnatrice culturelle de la Ville de Disraeli, Julie Deslauriers, collaborera avec la technicienne en loisirs de la polyvalente, Mélanie Turgeon, ainsi qu’avec le spécialiste en multimédia, Patrick Toupin Dubois, qui a été retenu comme agent de projet contractuel pour ce projet.

Une dizaine de jeunes seront ciblés comme jeunes journalistes ; les responsables comptent allumer l’intérêt des élèves par une approche dynamique et inclusive. L’initiative, qui débute en janvier, se terminera en juin 2019. Souhaitons que le succès de ce projet permette une reconduction dans le futur !