Par Marie-Andrée Brière

La question se pose. Depuis l’apparition du coronavirus, deux expressions circulent pour désigner la même période d’isolement de 14 jours : quarantaine et quatorzaine. Quel terme est le plus juste ? À l’origine, le mot quarantaine désignait un espace de 40 jours consécutifs. Avec le temps, l’utilisation de ce terme s’est généralisée pour inclure toute période d’isolement sanitaire en cas de maladies contagieuses, peu importe sa durée. Le mot quatorzaine, tombé en désuétude, appartenait au monde juridique et recouvrait une période de 14 jours pendant laquelle s’effectuaient les saisies de biens. Avec l’arrivée du coronavirus, certains médias et institutions se sont approprié le mot quatorzaine et l’utilisent allègrement. Dans la langue française, bien que ce mot oublié se rapporte à une période de 14 jours, c’est le mot quarantaine qui est d’usage courant pour désigner toute période d’isolement sanitaire. Dans le cas de la COVID-19, le terme quatorzaine resurgit, la durée de l’incubation pouvant aller jusqu’à 14 jours, d’où l’exigence du confinement. Alors, quarantaine ou quatorzaine ? Libre à vous ! La langue est matière à changement et le « néologisme » quatorzaine en est le témoin.