Par Gaëtane Therrien

Premier film de la nouvelle saison, le Cinéma du lac a fait un bon choix en nous présentant une comédie fort divertissante, typiquement française, de Philippe de Chauveron. Les Français, on les connaît, adorent argumenter sur tout et rien.

Ici, l’heure est grave pour Claude et Marie Verneuil, qui habitent en province, en Touraine. En effet, leurs quatre filles et gendres, tous d’origines différentes, décident d’aller vivre ici et là dans le monde, soit en Israël, à Alger, à Shanghai et à Bombay. Ils sont terriblement mécontents de leurs vies professionnelles et, surtout, de la mentalité des Français. Les parents sont anéantis par cette nouvelle. Comment les retenir ? Alors les rebondissements rocambolesques s’enfilent.

C’est le brio, l’intelligence de Marie Verneuil qui déclenchera la manœuvre de reconquête de leurs gendres. Comment ? Elle décide de faire du ski danois, une sorte de méditation. Et, eurêka, elle trouve une solution. Avec la complicité de son mari Claude, elle va tenter avec tous les moyens à sa disposition, incluant la fortune familiale, de leur faire aimer la France.

La beauté de ce film repose sur les dialogues percutants, les interactions verbales à profusion. De vrais feux d’artifice. Si l’on se fie aux éclats de rire des cinéphiles venus en grand nombre, ce film a connu un franc succès. Somme toute un très bon début de saison.