La Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) rapporte avoir retenu 40 % des signalements, soit 41 530 dossiers sur 105 644, une hausse globale de 6 % dans la province pour l’année 2018-2019. En Chaudière-Appalaches, la hausse est également de 6 %, avec 41 % des signalements traités, soit 2 262 dossiers retenus sur 5 474.

Les statistiques présentées nous indiquent que la moitié de ces signalements concernent les sévices corporels et la négligence, tant en Chaudière-Appalaches que, plus près de nous, dans la MRC Les Appalaches. Cela signifie que dans cette dernière, à nos portes, il y aura eu 289 signalements retenus : 69 enfants victimes de négligence et 88 frappés de violence corporelle. Si les cas de négligence étaient en baisse par rapport à 2017-2018, les sévices corporels ont grimpé de 35 %. C’est avec une profonde tristesse que l’on compile ces données, car les sévices corporels, surtout envers les enfants, nous déchirent le cœur et défient trop souvent le bon sens.

L’augmentation des signalements peut s’expliquer en partie par le fait que la population en général est plus sensibilisée à la sécurité des enfants et à l’importance de signaler ces situations. Mais cela n’explique pas tout et les recherches en cours, dont les résultats sont attendus pour 2020, sont nécessaires pour mieux comprendre les raisons de ces hausses. La Direction régionale de Chaudière-Appalaches ajoutera plus d’une centaine de ressources pour améliorer les interventions sur le terrain et apporter un meilleur soutien clinique.

Le gouvernement du Québec a mis sur pied la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse à la suite du décès tragique d’une fillette de Granby.