La Société de développement économique de la région de Thetford présente depuis quelques mois le profil d’une auteure de la région, une heureuse initiative orchestrée par Louise Nadeau de la SDE. Nous commençons donc l’année en beauté avec ce profil de Julie Deslauriers qui, depuis avril 2013, occupe le poste d’agente de développement culturel pour la Ville de Disraeli : « De très beaux projets sont en cours de réalisation à Disraeli, le milieu est très actif au niveau culturel. Je suis heureuse de contribuer au dynamisme de cette ville », commente-t-elle.

Dès son tout jeune âge, Julie Deslauriers écrivait des petits livres de contes et tenait un journal. Ce n’est qu’un peu plus tard, alors qu’elle étudiait en Arts et communication au Collège de Rosemont, que la jeune femme a vraiment découvert le potentiel de l’écriture grâce à ses cours de création littéraire.

Pour l’auteure, l’écriture est un excellent médium pour libérer sa créativité et retrouver la capacité d’émerveillement qui se trouve en chacun de nous. « L’écriture est une façon de vivre dans un monde parallèle, de s’exprimer en toute liberté. Notre imaginaire est très fort et il peut vraiment nous étonner. De plus, l’écriture est une clé pour accéder aux portes de l’inconscient », explique madame Deslauriers.

Au moment de l’écriture de son premier roman, Il fera jour très longtemps, paru en septembre 2009, elle travaillait auprès de jeunes en difficulté et marginalisés.

Lorsque Julie Deslauriers est en période d’écriture, tout part de souvenirs, de faits vécus, d’images et d’émotions fortes. Ses idées de récit se transforment à plusieurs moments dans sa tête, puis elle réalise un plan et une fiche pour chaque personnage. De plus, elle fait de la recherche au fur et à mesure tout dépendant des sujets qu’elle explore au fil du processus d’écriture. D’ailleurs, Julie Deslauriers anime aussi des ateliers d’écriture depuis maintenant presque dix ans. C’est son désir de partager sa passion pour l’expression artistique qui l’a amenée à développer ses propres ateliers d’écriture.

Madame Deslauriers a participé à plusieurs projets artistiques reliés à la rédaction, puis a donné vie et collaboré à de nombreux projets culturels dans le milieu communautaire montréalais et appalachien. Elle a d’ailleurs contribué à la réalisation du premier Salon des auteurs en 2010 et, un an plus tard, à la fondation du regroupement des Auteurs en Appalaches.

Déménager à la campagne signifiait aussi pour elle toucher à la terre. Et c’est pourquoi elle et son conjoint ont décidé de démarrer leur entreprise, La Moustache verte, où ils produisent de l’herbe de blé pour ensuite en faire du jus. « Ce jus a des vertus très puissantes, il est très énergisant et dépuratif », explique-t-elle.

Vous pouvez contacter l’auteure par courrier électronique à l’adresse suivante : ateliers.et@gmail.com.

 

Dyane Raymond
Latest posts by Dyane Raymond (see all)