Pour la première fois au cours du symposium de l’American Chemical Society, le sirop d’érable pur a été inclus dans les aliments sains et fonctionnels ayant un potentiel prometteur de protection des cellules cérébrales contre les dommages causés par la maladie d’Alzheimer. […]

« Les aliments naturels, comme le thé vert, le vin rouge, les baies, la curcumine et les grenades, continuent d’être étudiés pour leurs effets bénéfiques potentiels contre la maladie d’Alzheimer. Maintenant, dans le cadre d’études de laboratoire préliminaires sur la maladie d’Alzheimer, on a pu montrer l’effet neuro-protecteur d’extraits de sirop d’érable canadien concentré en substances phénoliques, un effet comparable à celui du resvératrol, un composé présent dans le vin rouge, déclarait le Dr Seeram. Il est cependant nécessaire de mener d’autres études sur des animaux et éventuellement sur l’être humain afin de pouvoir confirmer ces premiers constats. »

Serge Beaulieu, président de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec, se réjouit de ces résultats obtenus par des études indépendantes et se montre très enthousiaste quant au potentiel du sirop d’érable pur sur la santé neurologique. « La Fédération et les quelques 7 300 producteurs de sirop d’érable ont à cœur d’investir dans la recherche afin d’aider à mieux comprendre le lien entre les aliments et la santé. Ce phénomène a été démontré par un solide programme de recherche soigneusement mené depuis 2005. L’objectif était d’explorer les bénéfices potentiels du sirop d’érable pur sur la santé, explique-t-il. Nous savons déjà que l’érable contient plus de 100 composés bioactifs et que certains d’entre eux ont des propriétés anti-inflammatoires. La santé du cerveau est un sujet d’actualité et nous sommes impatients d’en connaître plus sur les bénéfices potentiels du sirop d’érable en cette matière. »

Source:  Groupe CNW