La petite municipalité de Sainte-Praxède est devenue la première dans la zone immédiate à se munir d’écrans radars mobiles à énergie solaire illustrant la vitesse des véhicules qu’elles enregistrent sur la voie publique.

La configuration géographique de la municipalité, qui est traversée dans son centre par la route 263 reliant Disraeli à Lambton, peut expliquer cette décision des élus. Plusieurs plaintes formulées par des résidents, saisonniers et usagers du parc national de Frontenac signalent la vitesse excessive des automobilistes empruntant cette route.

À chaque entrée sur le territoire municipal (camping Couture côté est, et, du côté ouest, 500m du centre communautaire), les usagers de la route verront la vitesse de leur véhicule et l’écart éventuel avec la norme prévue dans le secteur.

Une subvention de 20 000 $ a rendu cette installation possible, laquelle, en plus de conscientiser les automobilistes, permettra la cueillette de données sur l’achalandage et éventuellement certaines interventions. D’ailleurs, la SQ a déjà manifesté son contentement. « C’est un plus », estime le maire de l’endroit, monsieur Daniel Talbot.