La Société de développement économique de la région de Thetford (SDE) est fière de confirmer une contribution financière remboursable à Récupération Frontenac, via le Fonds de développement des entreprises d’économie sociale (FDEÉS), dans le cadre d’un projet majeur d’expansion. Récupération Frontenac fait partie des cinq centres de tri au Québec qui testeront, dans le cadre de projets pilotes, des équipements de pointe pour le nettoyage et le tri du verre issu de la collecte sélective. Choisis par Éco Entreprises Québec (ÉEQ), ces centres de tri participeront, par l’entremise du plan Verre l’innovation de ÉEQ, à trouver une solution concrète pour 100 % du verre, issu de la collecte sélective.

De gauche à droite : Maryse Vermette, Pdg Éco Entreprises Québec, Guy Lessard, Président du conseil d’administration Récupération Frontenac, André Jr. St-Cyr, Dg Récupération Frontenac, Denis Brisebois, Président du conseil d’administration, Éco Entreprises Québec.
De gauche à droite : Maryse Vermette, Pdg Éco Entreprises Québec, Guy Lessard, Président du conseil d’administration Récupération Frontenac, André Jr. St-Cyr, Dg Récupération Frontenac, Denis Brisebois, Président du conseil d’administration, Éco Entreprises Québec.

UNE GRANDE FIERTÉ POUR  RÉCUPÉRATION FRONTENAC
Aux dires de son directeur général, monsieur Junior St-Cyr, l’équipe de Récupération Frontenac est très heureuse d’avoir été sélectionnée pour cette phase de test. « L’implantation de cette technologie permettra d’obtenir une qualité du verre recyclé à valeur ajoutée. Grâce au procédé Krysteline, on parle d’étapes d’implosion du verre avec un système d’aimant, d’aspiration et de tamisage qui permettra d’extraire les contaminants et de produire un verre de haute qualité », explique monsieur St-Cyr.

Ce dernier explique également que cette notion, de valeur ajoutée, s’inscrit également à l’échelle de l’organisation complète, car il s’agira d’une quatrième phase de mécanisation majeure. Cette fois-ci, des investissements d’un million de dollars sont nécessaires en équipements. Il en découlera la création de six nouveaux emplois, dont l’ajout de personnel trieur et d’entretien. « En 2012, on a lancé un vaste plan d’amélioration et de mécanisation pour moderniser nos équipements alors que plus de 5 M$ étaient investis assurant des retombées financières de plus de 30 millions à l’économie régionale. », explique monsieur St-Cyr.

Depuis ses débuts, en 1981, Récupération Frontenac a traité plus de 250 000 tonnes de matières résiduelles et représente donc, depuis plus de 30 ans, un modèle de développement durable. Rappelons également que Récupération Frontenac a comme mission l’intégration de personnel avec des limitations fonctionnelles. Actuellement, plus de 105 employés trouvent du travail dans l’organisation. Monsieur St-Cyr tient également à souligner l’apport des citoyens par la rigueur des gestes qu’ils posent pour l’environnement, les impacts dans le développement de Récupération Frontenac et la création d’emplois dans notre région. Il profite également de l’occasion pour remercier ÉEQ de sa confiance ainsi que la SDE pour sa contribution via le Fonds FDEÉS.

Source :   Martin Fecteau