Nicole Trépanier, Rosalyne Rousseau Turgeon, Francine Trépanier

Le 14 juillet dernier, une journée pas mal extraordinaire s’est déroulée sous le ciel de Vimy Ridge. Des amis et amies de longue date, de très longue date, ont refait surface après une vie passée au Nouveau-Brunswick, en Californie ou encore… à Princeville ! En effet, au début des années 60, les Trépanier, les Dupuis et les Jalbert ont décidé de quitter leur patelin pour aller faire leur vie ailleurs. Vous imaginez l’émotion pour les amis d’enfance de revoir, après une absence de plus de cinquante ans, leurs anciens compagnons et compagnes de jeu ! Entre les pleurs de joie et les cris de surprise, les montagnes environnantes de Vimy ont retenti toute la journée des échos du bonheur de ces retrouvailles.

Alain Dupuis (parti en 1969)

Cette histoire a commencé il y a des années lorsque Rosalyne Rousseau Turgeon a décidé de retrouver sa grande amie Nicole Trépanier, partie en 1965. Avec l’aide de Mario Laflamme, de sa femme Charline Belleau et de leurs contacts, elle réussit enfin à la retracer. Puis, encouragée, elle entame d’autres démarches sur Facebook pour retrouver son autre amie, Denise Jalbert, partie la première en 1962. Bingo ! Enfin, elle communique avec la sœur d’Alain Dupuis à Black Lake et apprend que ce dernier doit venir au pays visiter ses proches en juillet ! Les trois instigateurs ont alors contacté des dizaines d’autres personnes qui avaient vécu à Vimy dans les années 60 et dont ils avaient conservé les traces. C’est ainsi que plus d’une cinquantaine de personnes se sont retrouvées le 14 juillet à se faire des câlins, à rire, à se rappeler des souvenirs heureux et des mauvais coups de l’époque, dont personne n’avait connu les auteurs… « Quelle journée ! Grâce à Internet, maintenant que le contact est rétabli, plus rien ne nous séparera », se réjouit Rosalyne. Mais tout le monde est d’accord pour dire que si la distance n’est plus un obstacle aujourd’hui pour communiquer avec ceux et celles qu’on aime, il n’y a rien comme le contact physique pour réchauffer les cœurs. « Un gros merci à toutes les personnes qui sont venues à cette belle rencontre et qui ont fait de ce 14 juillet 2018 une journée inoubliable ».

Denise Jalbert

Source : Rosalyne Rousseau Turgeon