Le 1er juin dernier, une page d’histoire s’est tournée à Saint-Romain. Jacques Arguin, barbier-coiffeur, a pris sa retraite après 60 ans de pratique. Il faut dire que, très jeune, Jacques a été affecté par une infection qui a mal guéri et qui l’a rendu presque sourd-muet. Ce handicap ne l’a toutefois jamais empêché d’exercer sa profession.

Monsieur Jacques Arguin

En 1958, iI a étudié à l’école de barbier Moreau à Montréal. Après ses études, il achète la chaise de barbier de monsieur Ulric Giroux qui venait de prendre sa retraite. Il installe d’abord son salon dans une pièce attenante à la résidence de ses parents sur la rue Principale au cœur du village de Saint-Romain. Sa clientèle provient bien sûr de Saint-Romain, mais aussi des villages environnants : Saint-Sébastien, Lambton, Stornoway et Stratford. C’est d’ailleurs un de ses clients, Germain Lacroix, l’ancien cordonnier de Lambton, aujourd’hui décédé, qui avait refait le rembourrage de sa fameuse chaise datant de 1936 et qu’il possède toujours. Ces dernières années, il avait réaménagé son salon au sous-sol de sa résidence, située tout près de l’église.

Au mois de juin, il aura aussi quitté Saint-Romain avec Francine, son épouse, pour aller s’établir à Sherbrooke. À l’aube de ses 80 ans, qu’il atteindra en décembre, il demeure toujours très soucieux de sa bonne condition physique. Grand amateur de vélo, vous aurez sûrement l’occasion de le croiser sur les pistes cyclables de la région de Sherbrooke !

Bonne retraite, Jacques !