Malgré le confinement, ils sont dehors comme si de rien n’était. Pire, ils ignorent toutes les règles de distanciation sociale. On peut aussi les accuser d’une certaine hypocrisie : les nids-de-poule sont là… même si on les remarque beaucoup moins !

Les nids-de-poule sur nos routes sont bel et bien au rendez-vous cette année. CAA-Québec invite automobilistes, piétons et cyclistes à signaler ceux qu’ils croisent, de façon à aider les municipalités à faire les réparations nécessaires dans les meilleurs délais.

Voici comment procéder auprès du ministère des Transports et des villes de Québec et de Lévis :

Les villes enregistrent moins de signalements ces dernières semaines parce que la circulation automobile a diminué de façon draconienne. Il y a tout de même une quantité appréciable de « poulaillers » à s’occuper afin d’éviter les incidents et les dommages aux véhicules. On parle ici de gros sous : ils entraînent des dépenses de plus de 1 G$ par année aux automobilistes à l’échelle du Canada, selon un sondage de la CAA mené en 2016.

Trucs pour éviter les dommages causés par les nids-de-poule
Un bon truc pour bien négocier un nid-de-poule ? On tient fermement le volant, on évite les mouvements brusques et on freine avant d’y arriver, et non lorsqu’on est dedans.

Le mal est fait ? Il y a des recours pour les automobilistes qui voudraient obtenir une compensation après avoir roulé dans un nid-de-poule, mais la démarche est complexe. Il faut notamment fournir des preuves. CAA-Québec recommande de vérifier d’abord auprès de son assureur pour savoir si un dédommagement est possible.

Partie remise pour la campagne Les pires routes du Québec
CAA-Québec a pris la décision de reporter sa campagne Les pires routes du Québec, entre autres, parce que la lutte à la COVID-19, un combat d’une ampleur historique, mérite l’entière attention de nos dirigeants.

CAA-Québec incite les Québécois à respecter rigoureusement les consignes de la Santé publique propres à chaque région en ce qui a trait aux déplacements autorisés. Rappelons que le service Assistance routière de CAA-Québec demeure disponible en tout temps pour les membres qui en auraient besoin, dans le respect scrupuleux des mesures sanitaires recommandées, de façon à protéger le public et les employés.