À n’importe quel âge, votre cerveau peut fabriquer en permanence de nouveaux neurones. À condition de respecter les six règles d’or de l’art de rajeunir son cerveau. La revue Sciences et avenir d’octobre nous invite à consulter ces règles (sciav.fr/836neur), où le Pr Pierre-Marie Lledo explique que la production de nouveaux neurones ne s’arrête jamais. On a observé que dans une région du cerveau impliquée dans la formation des souvenirs et la gestion des émotions, l’hippocampe, les vieux neurones étaient remplacés par d’autres, fraîchement produits à partir de cellules souches. Mais cette capacité pouvait diminuer, voire même disparaître selon l’environnement. Alors, voici la potion magique pour garder son cerveau jeune et en santé.

  1. Exit la routine : le cerveau se nourrit du changement. La stimulation issue du changement entraîne les cellules souches à produire de nouveaux neurones. Alors, il faut cultiver la soif de connaître et d’apprendre, découvrir et vivre de nouvelles expériences enrichissantes.
  2. Lutter contre le déluge d’informations : le cerveau est malléable et l’information l’invite à se régénérer. Mais l’avalanche d’informations éphémères qui nous fait juste savoir ce qui se passe stresse inutilement le cerveau sans plus.Alors, il faut trier l’information : choisir l’utile, celle qui nous fait comprendre, et se débarrasser de celle qui nous fait juste savoir des choses souvent sans intérêt.
  3. Bannir anxiolytiques et somnifères : avec les anxiolytiques et les somnifères, on empêche notre cerveau d’analyser, de ressentir, de comprendre, de fonctionner : on le met en « marche automatique ». Leur utilisation chronique est donc une entrave à la production de nouveaux neurones.
  4. Bouger : grâce à l’activité physique, les muscles produisent des substances chimiques qui, par le sang, viendront agir positivement sur le cerveau. Il existe un lien direct entre activité musculaire et production de nouveaux neurones. Alors, il faut bouger, marcher, faire de l’exercice.
  5. Cultiver la sociabilité : certaines parties de notre cerveau ne sont mises en marche que lorsque nous sommes avec d’autres personnes : c‘est le cerveau social. Alors, plus on voit de monde, plus on sociabilise, plus on soigne son cerveau et plus il sera enclin à produire de nouveaux neurones.
  6. Soigner son microbiote : les découvertes récentes ont montré que l’humain est doté d’une flore intestinale qui communique en permanence avec notre cerveau. Notre alimentation a donc un rôle important : un régime varié et riche en fibres amène le développement d’espèces bactériennes qui favorisent la prolifération de neurones. À l’inverse, une nourriture peu variée, riche en sucres et en graisses, favorise la prolifération d’espèces bactériennes qui empêcheront les cellules de produire de nouveaux neurones, quel que soit l’âge.

Être curieux, voyager, apprendre, bien s’alimenter, éviter la sédentarité, apprécier la compagnie des autres et éviter les médicaments qui nous débranchent du réel, voilà une recette simple, à la portée de tous, pour lutter contre la perte de capacité mentale.

Et le Pr Lledo concluait son exposé par une maxime de Goethe : « Traiter les gens comme s’ils étaient ce qu’ils devraient être et vous les aiderez à devenir ce qu’ils peuvent être». À méditer…