No 1 Programme RénoVert

Dans son budget de mars dernier, le gouvernement du Québec prolonge d’un an la durée de son programme RénoVert. La date limite pour conclure une entente avec un entrepreneur reconnu est reportée au 31 mars 2018. Les propriétaires auront maintenant jusqu’au 1er janvier 2019 pour acquitter leurs dépenses de rénovation.

No 2 Programme pour corriger vos impôts

Le « Programme des divulgations volontaires » (PDV) vous donne une chance de changer une déclaration de revenus produite auparavant ou de produire une déclaration que vous auriez dû produire. En effectuant ces changements au moyen du PDV, vous pourriez éviter que l’Agence du revenu du Canada (ARC) entame des poursuites ou vous impose des pénalités. Pour que votre divulgation soit valide, elle doit répondre aux conditions suivantes : une pénalité s’appliquerait; il s’agit d’une divulgation volontaire, faite avant d’apprendre que l’ARC prend des mesures d’observation à votre endroit; les renseignements sont en retard d’au moins un an; votre divulgation contient toute l’information pertinente. Tous peuvent utiliser le PDV.

Source : Agence du revenu du Canada

 

No.3 Conseils de dernière minute sur la production de déclarations

La plupart des déclarations canadiennes de revenus et de prestations doivent être produites avant le 30 avril. Étant donné qu’en 2017 cette date tombe un dimanche, l’Agence du revenu du Canada (ARC) considérera que votre déclaration aura été produite à temps et votre paiement effectué à temps si elle reçoit votre déclaration avant le 1er mai ou que le cachet de la poste en fait foi.

Les travailleurs indépendants et leur époux ou conjoint de fait ont jusqu’au 15 juin pour produire leurs déclarations, mais tout solde dû demeure exigible au plus tard le 30 avril. Toutefois, pour l’année 2017, l’ARC considérera qu’un paiement aura été effectué à temps si elle le reçoit d’ici le 1er mai à minuit ou que le cachet de la poste en fait foi.

Source : ARC

No 4 : Les fourmis, vous connaissez?

Les espèces de fourmis connues pour envahir les résidences sont la fourmi charpentière, la petite fourmi noire, la fourmi odorante, la fourmi ravisseuse et la fourmi pharaon. Même si certaines peuvent piquer, la plupart de ces fourmis ne sont pas agressives. Toutefois, la fourmi charpentière est connue pour causer des dommages aux structures en bois et sa présence peut être très nuisible.

Pour dépister la fourmi charpentière :

Inspectez tous les endroits qui sont humides et mal ventilés, le bois en contact avec le sol de même que les endroits où le bois de charpente est exposé. Évaluez s’il s’agit d’une infestation ou de quelques individus qui errent dans la maison. Recherchez s’il y a un grand nombre de fourmis, par exemple sous l’évier de cuisine. Observez les fourmis en quête de nourriture ainsi que leurs déplacements. Une piste pourrait mener à une colonie mère, hors de la maison. (Les fourmis sont plus actives après le coucher du soleil.). Surveillez les essaims de fourmis ailées qui cherchent à s’échapper à l’extérieur, au printemps.. Surveillez les accumulations de copeaux semblables à de la sciure de bois à l’extérieur des galeries creusées par les fourmis.. Essayez de reconnaître le bruit d’une colonie de fourmis en activité, un bruissement sec. Ce son est plus facile à entendre la nuit, lorsque les fourmis sont plus actives et la maison silencieuse. Utilisez un verre à vin ou un stéthoscope pour ausculter les murs.

Source : Santé Canada