Au siècle dernier, au début des années 80, André Gosselin arborait une vieille bannière, celle de la défunte « Radio Shack ». Appelé au secours, car les petites oreilles de mon téléviseur captaient surtout de la neige, André grimpait hardiment sur ma toiture pour y fixer une magnifique antenne : de mon lointain Stratford, il…
Lire la suite...