Un gros oubli a été fait dans cet article paru dans le numéro d’octobre. En effet, j’ai malheureusement omis de souligner le travail de la chef d’orchestre de cette soirée, Romy Dallaire, cosméticienne à la pharmacie de Disraeli, de Thérèse Paquet, à la présentation des bijoux, ainsi que des trois…
Lire la suite...