En 1692, les Abénakis possédaient le droit de chasse et de pêche sur tout le bassin de la rivière Saint-François. C’est ce que nous révèle le monument commémoratif que l’on retrouve dans le parc municipal à Saint-Joseph-de-Coleraine. À cette époque, la plus forte concentration d’Abénakis se situait à Narrantsouac, ville…
Lire la suite...