En ce début de deuxième vague de pandémie, l’Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec (OPIQ) adopte une nouvelle mesure pour permettre aux inhalothérapeutes non actifs ou aux anciens membres de prêter main-forte à l’ensemble du réseau de la santé. Devant la pénurie de personnel et le manque d’effectifs pour réaliser…
Lire la suite...