Faisons l’hypothèse que le virus prend vie sur une partie apparente de notre corps… Imaginons ensuite qu’il se développe sur le visage, sur nos mains, peu importe l’âge… N’oublions pas que ces parties de notre anatomie sont VISIBLES à tous… Serions-nous alors plus susceptibles d’obtempérer aux consignes dictées par nos…
Lire la suite...