Toujours de l'avantIl y a deux ans environ le Conseil municipal de Saint-Jacques-le-Majeur favorisait l’établissement du projet « Le Chemin Saint-Rémi » dans sa municipalité. Sachant que des frais d’environ 1000 $ surviendraient afin de mettre en branle cette initiative, qui relie une cinquantaine de municipalités à travers le Québec, le Conseil a versé le montant réclamé,tel que convenu avec les instigateurs du projet, Stéphane Pinel et Louise Bourgeois.

Toutefois, cet investissement devait pouvoir se financer lui-même.C’est ainsi que le Conseil municipal accompagné de la directrice générale, France Moisan,en collaboration avec Dave Laprise, Valérie Laprise et Stéphane Demers ont organisé des activités afin de combler les frais d’inscription pour le projet du Chemin Saint-Rémi.

Ces trois grandes activités furent la fête du  »défoncement de l’année », la vente de garage et le fameux méchoui du maire.

La fête du  »défoncement de l’année » a rapporté à elle seule un profit net de 236 $, celle de la vente de garage 431.40 $ et enfin le méchoui du maire 413.86$. Le tout pour un grand total de 1081.26$.

Ainsi la municipalité a réussi à éponger sa dépense et a décidé de verser le surplus de 81.26 $à son comité des loisirs.

Encore une fois on est « toujours de l’avant »,se réjouit le maire Steven Laprise qui tient à préciser que son méchoui annuel est tellement populaire qu’à chaque année, il est obligé de refuser des convives. Donc soyez aux aguets pour réserver votre place à temps.

Également, le Conseil municipal voudrait remercier toutes les personnes qui s’impliquent au développement de la municipalité puisque c’est grâce à ces bénévoles que la municipalité de Saint-Jacques-le-Majeur devient de plus en plus rayonnante dans la région.