Le gouvernement du Canada a annoncé l’instauration de nouvelles mesures visant à renforcer les exigences en matière de logement pour les travailleurs étrangers temporaires du volet de l’agriculture primaire, qui comprend le Programme des travailleurs agricoles saisonniers.

Dès le 1er janvier 2018, les rapports d’inspection des logements soumis au Ministère devront avoir été faits dans les huit derniers mois et indiquer le nombre maximal de personnes pouvant habiter le logement. Les employeurs devront aussi fournir la preuve que tous les problèmes énumérés dans le rapport d’inspection du logement ont été entièrement réglés avant de pouvoir embaucher des travailleurs étrangers.

Le gouvernement a déjà pris un certain nombre de mesures afin d’améliorer les conditions des travailleurs étrangers temporaires dans le domaine de l’agriculture, y compris la réalisation de plus d’inspections sur place, dans le but de vérifier directement que les conditions de travail et de logement des travailleurs étrangers temporaires répondent aux exigences du Programme des travailleurs étrangers temporaires. Il a également lancé un examen du secteur de l’agriculture primaire, qui comprend une étude nationale sur le logement dont le but est d’établir une norme cohérente en matière de logement partout au Canada pour le Programme des travailleurs étrangers temporaires.

Source Emploi et Développement social Canada