Par Sylvie Veilleux

Artiste multiinstrumentiste natif de Disraeli, Jean-François Demers est tombé dans la musique au début de son adolescence. A 15 ans, on lui demandait déjà de donner des cours de guitare : il se rendait alors dans les résidences de ses élèves. Aujourd’hui, il enseigne à temps partiel à la Polyvalente de Thedford-Mines et son école de musique a pignon sur rue à Disraeli depuis une vingtaine d’années.

Ce diplômé du Cégep Saint-Laurent en guitare électrique jazz aime également chanter. Son répertoire est vaste. Toutefois, il affectionne particulièrement le répertoire québécois. Jean-François est connu pour ses spectacles du 31 décembre pendant lesquels, son groupe de musiciens et lui s’en donnent à cœur joie dans le traditionnel québécois. Il sait créer de l’atmosphère ! Son parcours de musicien l’a amené, entre autres au Festival de la chanson de Petite-Vallée en Gaspésie, où il a fait la connaissance de Michel Rivard avec qui il a joué.

A l’occasion de la Fête nationale, Jean-François est très sollicité. Les organisatrices et organisateurs de fêtes locales savent qu’il aime chanter Québécois avec son groupe Le Grand-Barda : « C’est important de fêter le Québec avec les gens de la région avec la musique et des chansons d’ici ».

Pour en savoir plus sur le musicien et chanteur, Jean-François Demers, vous devez communiquer avec lui, ou sa conjointe, par téléphone. Artiste modeste et discret, il ne fréquente pas les réseaux sociaux, ni Internet.

Vous voulez l’entendre et le voir ? Le 23 juin prochain, il célébrera la Fête nationale à Stratford en compagnie de son groupe duquel fera partie, un autre gars de Disraeli, le pianiste Guillaume Turcotte. Un rendez-vous à ne pas manquer !